Jérusalem

Les gens fument au café du Jerusalem Hotel. Tous. Le chat noir à longs poils est venu s'installer près de moi et par la fenêtre, je regarde les pierres blanches de la porte de Damas. La première chose qui m'interpelle, c'est la pâleur des pierres, et cette poussière blanche, partout ! Même les arbres ont le vert qui tend vers le gris.

J'entends de la musique ! Oh, du jazz ! Je ris... Pendant quelques secondes j'ai cru qu'on jouait du jazz dans la rue... Avant de m'apercevoir que ce sont les chanteurs en haut des tours qui ne se sont pas forcément mis d'accord sur la tonalité.

Le résultat est très jazz, avec de belles notes colorées qui tendent la mélodie juste assez longtemps avant de la résoudre.

Les chants de Jérusalem et le chat de l'hôtel me souhaitent la bienvenue !